Affichage de 1871 résultats

Notice d'autorité

Savoie, Alexandre J.

  • Personne
  • 1912 - 1985

Alexandre J. Savoie est né à Kedgwick en 1912 dans le comté de Restigouche. Il fit ses études à l'Université Sacré-Coeur à Bathurst et à l'École normale de Fredericton. Il consacre sa carrière à l'éducation. Il enseigne d'abord dans les écoles d'Atholville, à l'Université Sacré-Coeur, à l'Institut de technologie de Moncton et à l'école Cormier d'Edmundston entre 1946 à 1950. Il fait quelques années dans les Forces armées canadiennes. Alexandre J. Savoie accepte la surintendance des écoles du comté de Madawaska de 1950 à 1954 et du comté de Restigouche de 1954 à 1967. Il occupe le poste de directeur provincial de l'Entente d'Aménagement fédérale provinciale (ARDA-FODER). Alexandre J. Savoie s'est impliqué toute sa vie dans plusieurs mouvements sociaux et éducatifs. Sur le plan sociaux, il a fait parti du Conseil canadien des droits de l'homme, de l'Institut Vanier pour la famille et de l'Association des hôpitaux du Nouveau-Brunswick. Alexandre J. Savoie a été le membre-fondateur du Club Richelieu d'Edmundston. Au niveau de l'éducation, il a été président de l'Association acadienne d'éducation en 1964, du Richelieu International en 1973 et des Commandeurs de l'Ordre de Jacques-Cartier des provinces Maritimes. Il a fait aussi parti de plusieurs conseils d'administration dont ceux de l'Association canadienne des éducateurs de langues françaises, de la Société l'Assomption et de l'Université de Moncton. D'ailleurs Alexandre J. Savoie a également écrit quatre volumes. Le premier porte sur son village natal de Kedgwick. Le second livre parle du Dr A. M. Sormany intitulé "Un demi siècle d'histoire acadienne". Les derniers volumes font partis de la même série "Un siècle de revendications scolaires au Nouveau-Brunswick, en 1871 - 1971". Le premier volume se nomme "Du français au compte-gouttes, 1871 - 1936" et l'autre "Les Commandeurs de l'Ordre à l'oeuvre, 1934 - 1939". Il a reçu le titre honorifique de Docteur en sciences de l'éducation de l'Université de Moncton et la médaille de l'Ordre du Canada. Après une vie de dévouement dans l'éducation dans sa communauté, Alexandre J. Savoie décède le 20 juillet 1985, à l'âge de 74 ans et 4 mois.

Roy, Évangéline, 1922-

  • Personne
  • 1922-

Évangéline Roy est née à Moncton (Nouveau-Brunswick) en 1922, fille d'Alfred Roy (1896-1943), rédacteur en chef de « L'Évangéline » et d'Irène LeBlanc. Suite à des études primaires et secondaires à Moncton, elle fréquenta le Couvent de Saint-Louis-de-Kent (N.-B.) entre 1938 et 1940, puis à l'École Normale de Fredericton (N.-B.) où elle fut diplômée en 1941. Elle enseigna pendant 35 ans dans les comtés de Kent et Westmorland. Elle prit sa retraite en 1977. Pendant près d'une vingtaine d'années, elle s'occupa activement du secrétariat de la Société historique acadienne, soit de 1983 à 2001.

Roy, Muriel Kent

  • Personne
  • 1921 -

Muriel Kent Roy est née à Moncton Nouveau-Brunswick, le 15 septembre 1921, fille de J.-Alfred Blanchard et d'Alice Kent. Elle est diplômée de l'Université de Montréal (B.A., 1942). Au lendemain de la guerre elle épouse Louis-François Roy, futur médecin. En 1966 et 1967, elle décroche de son alma mater des maîtrises en sociologie et en démographie. De 1971 à 1980, elle est professeure à l'Université de Moncton, puis elle prend la direction du Centre d'études acadiennes en 1981. Depuis lors, elle est engagée dans divers domaines afin d'accentuer la présence de la culture acadienne dans divers lieux, notamment le Monument-Lefebvre et le Lieu historique national de Grand-Pré. Elle est même nommée comme déléguée canadienne aux Nations Unies et à l'UNESCO. On lui doit une production littéraire remarquable concernant la démographie et l'histoire acadiennes.

Roy, Alex, 1874-1961 ou 1962

  • Personne
  • 1874-1961 ou 1962

Alex Roy est né le 16 juillet 1874 à Petit-Rocher (Nouveau-Brunswick), fils de Joseph Roy et de Hélène Tremblay. Il s'est marié en premières noces à Amanda Lacasse, Campbellton (N.-B.), en deuxièmes noces à Etta Chenest et en troisièmes noces à Anne McLaughlin, fille de Michel et Sophie Michaud de Bouctouche (N.-B.). Il s'est établi à Moncton (N.-B.) pendant la décennie 1890. Dès 1909, il est propriétaire d'une épicerie, puis pendant les années 1920, il en possède trois. De plus, il est un des propriétaires du Bloc Mabel, rue Main. Homme d'affaires très connu de Moncton, il a fait faillite pendant la Grande Dépression. Il est décédé vers 1961-1962.

Rogers, Ann-Eliza, b. 1837

  • Personne
  • b. 1837

Ann-Eliza Rogers est née à Hopewell (Nouveau- Brunswick) en 1837, fille de John Rogers III et Eleanor Plumer Dodge, une famille impliquée dans le commerce maritime avec la Nouvelle-Angleterre et dans la construction navale.

Robichaud, Salomnée, 1880-1950

  • Personne
  • 1880-1950

Salomée Robichaud est née à Saint-Charles-de-Kent (Nouveau-Brunswick), le 18 mai 1880, fille de Sylvestre Robichaud et de Barbe Robichaud. Elle aménagea à Moncton vers les années 1920 et travailla dans des bureaux. Elle est décédée vers 1950.

Robichaud, Placide, 1901 -

  • Personne
  • 1901 -

Placide Robichaud est né le 15 mai 1901, fils de Benjamin Robichaud et d'Osélie Barriault de Saint-Charles-de-Kent, (Nouveau-Brunswick). Le 27 octobre 1920, il a épousé Sylvie Chevarie, fille de Vital Chevarie et de Mélanie Robichaud de Saint-Charles-de-Kent, (N.-B.).

Robichaud, Maurice, 1958-

  • Personne
  • 1958-

Maurice Robichaud est né à Rexton (Nouveau-Brunswick) en 1958. Il fréquenta les écoles de Richibouctou (N.-B.) et de Saint-Louis-de-Kent (N.-B.) où il termine ses études secondaires en 1977. Par la suite, il servit dans les Forces armées canadiennes de 1979 à 1986, avec le grade de caporal. Depuis lors il s'occupe de photographie et pratique le métier de pêcheur. L'auteur du journal d'une sage-femme est Marie-Anne Doucet née à Saint-Louis-de-Kent en 1882, fille de Joseph et Marie-Jeanne Robichaud. Elle épousa Clément Cormier. Elle est décédée vers 1975. Elle fut sage-femme pendant une quarantaine d'années. Le manuscrit contient les naissances de près de 300 enfants.

Robichaud, Louis-Adolphe, 1920

  • Personne
  • 1920-

Louis-A. Robichaud est né à Bouctouche (Nouveau-Brunswick) le 2 novembre 1920, fils d'Alyre Robichaud, marchand, et d'Amanda Bourque. Il fit ses études classiques au Collège Saint-Joseph (N.-B.) et ses études en droit à l'Université du Nouveau-Brunswick. Il pratique le droit à Moncton (N.-B.) de 1948 jusqu'à les années 1980. En 1968, il est nommé au poste de président du Tribunal d'appel du Nouveau-Brunswick. Pendant les années 1960 à 1980, il est sur le bureau de direction de la compagnie Maritime Investment and Realty. Il s'est marié à Yvette Fournier de Bathurst (N.-B.).

Robichaud, Joséphine, 1909 - 2000

  • Personne
  • 1909 - 2000

Joséphine Robichaud, fille de Thomas et Eugénie LeBlanc est née à Sainte-Marie-de-Kent (Nouveau-Brunswick) le 20 août 1909. Après son mariage avec Lionel LeBlanc, fils de Lévi et Obéline LeBlanc, le 25 novembre 1930, elle déménage à Saint-Joseph-de-Kent puis en 1946 à Saint-Grégoire. Mère de treize enfants, Joséphine Robichaud a été ménagère en plus d'occuper les fonctions de cuisinière dans les camps de bûcherons. Elle est décédée à Bouctouche, le 30 avril 2000 à l'âge de 90 ans.

Résultats 41 à 50 sur 1871